En 2019 on prend racines: Bonne année !


Quand l’hiver est froid, je suis tout nu,

puis le printemps me rend ma vertu.

Je suis un centenaire à dormir debout.

Le vent me souffle dans le cou

que l’on couvre à Noël pendant les teufs.

Bonne année deux mille dix neuf!

Je demande à quelqu’un (d’exeptionnel !;-) de dessiner un arbre pour rendre ma prothèse plus organique (Rennes, sept 2018), puis à quelqu’un d’autres de filmer les mouvements quand je là contrôle (Nancy nov 2018). On écrit rapidement un poème avec comme mots clés: 2019, arbre et vent. J’enregistre le souffle du vent avec la bouche et un micro et cela fait une idée transformée en réalité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s