A propos

Historique :

En France chaque année : 300 amputés de la main, 150 se font appareiller, 75 préfèrent une prothèse esthétique, 75 une prothèse myoéléctrique (main électrique commandée par des capteurs musculaires). Source: Touch Bionics.

Une prothèse myoéléctrique est destinée aux personnes handicapées de la main afin de retrouver une autonomie au quotidien (vie sociale, professionnelle, transport etc.), bien que très utile, leurs fonctions restent toutefois limitées (pince en opposition). En France, ces prothèses sont remboursées par la sécurité sociale. L’amélioration des technologies a fait apparaitre des prothèses perfectionnées, permettant plus de possibilitée de mouvements (pince latérale, crochet, index etc.) et une meilleure esthétique. Ces prothèses poly-digitales ne sont pas remboursées et coûtent « un bras », de 30 000 à 70 000 euros.

Le projet a pour but de fédérer une équipe autour de la construction d’une prothèse du membre supérieur à bas coûts, en utilisant des pièces standardisées et open source, facilement réparable et donc accessibles  aux personnes à faibles ressources financières.

Ce projet ne vient pas concurrencer les fabricants de prothèses destinées aux pays à couvertures sociales ou aux personnes à situations financières confortables. Il souhaite apporter une aide aux pays émergents n’ayant pas l’accessibilité à l’appareillage prothétique. Le projet comporte 3 motivations : la passion envers la technologie, le partage des savoirs ; la volonté et le désir d’aider les autres ; un mécontentement du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Depuis sa création en février 2013 le projet Bionicohand a été doublement récompensé à la Maker Faire de Rome lui offrant une envergure internationale. Le projet intègre l’association My Human Kit créée en janvier 2014, lui  donnant un statut juridique afin d’obtenir des fonds pour la recherche et de collaborer avec des universités, centres de recherche etc.

L’équipe : Environ 10 personnes actuellement (handicapés, ingénieurs, professeurs, étudiants, demandeurs d’emplois, retraités…) LabFab Rennes, InMoov, Advancer Technology, Perron-Thortay Orthopédie.

Le porteur du projet : Nicolas Huchet vit à Rennes et utilise sa prothèse myoéléctrique tous les jours suite à un accident du travail en avril 2002. Il est actuellement confronté au problème d’aquisition d’une prothèse poly-digitale. En octobre 2012, il découvre le fablab de sa ville et demande si il est possible de fabriquer une main robot. Il est écouté, pris au sérieux, quand les makers lui parlent de l’impression 3D et de l’open source (arduino, thingiverse, InMoov etc.) il prend conscience des possibilités qu’ont les citoyens pour changer le monde et il décide de passer à l’action.

28 janvier 2014:

FaceProfil

Le 3ème prototype a été présenté à Moscou au Geek Picnic festival en janvier 2014. La main a été entièrement imprimée en 3D. 2 fils de pêche passés dans chaque doigts, et reliés à des servomoteurs, ferment et ouvrent la main. Les rotations des moteurs sont commandées par des capteurs placés sur la peau qui vont convertir l’impulsion musculaire en signal électrique. Une carte électronique arduino assure l’interface entre tous ces éléments. L’alimentation électrique est assurée par des piles LR6.

Ce prototype a été réalisé en 35h pour l’impression de la main, 15h pour la fabrication (châssis), 10h pour le câblage et la partie électronique, 6h pour le code arduino, 3h pour les tests ainsi que 15h de réflexions et bidouilles. Le coût s’élève à : 8€ pour les pièces en 3D (abs), 20€ pour la carte arduino, 50€ pour les capteurs, 10€ pour les piles, 35 € pour les moteurs, 5€ pour le châssis, 30€ de visserie, fils électriques et composants électroniques, l’emboiture a été offerte.

Cette main a été réalisée en DIY (Do It Yourself), dans un FabLab, un garage, un lycée grâce aux compétences et à la disponibilité des personnes impliquées dans le projet, personne n’a été rémunéré. Elle ne constitue pas une solution durable pour une personne amputée actuellement, c’est un prototype de main robot, pas encore une prothèse. Pour y parvenir, les recherches doivent être orientées vers la robustesse, la miniaturisation des composants ainsi que la possibilité de saisir et maintenir des objets.

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Bravo Nico! j’apprécie beaucoup le message, l’esprit non mercantile de ta démarche. Je suis Fred, le chanteur du groupe astonvilla, handicapé de naissance de l’avant bras gauche😉 Si tu as besoin d’un coup de main, en fonction de mes possibilités, je suis à ta disposition. Fred

    1. bionicohand dit :

      Salut Fred, oui, je connais Astonvilla, étant formateur audio sur pro tools, j’ai formé en 2012 votre ancien technicien lumière qui vît près de Rennes. J’avais remarqué ton handicap et m’étais demandé si c’était un accident ou de naissance. Avec notre asso, on parle d’organiser un jour un petit festoche de soutien pour le projet à Rennes ou dans les alentours est-ce que cela vous intéresserai? Merci pour ton soutien:-)

    2. bionicohand dit :

      Bonjour Fred, je reviens vers toi suite à nos échanges d’il y a 2 ans presque. Nous avons évolué depuis en association (www.myhumankit.org). Nous pourrions avoir besoin de ton experience pour tester certains prototypes. Nous recherchons des ambassadeurs, enfin des personnalités qui comprennent et soutiennent notre démarche. Si cela t’intéresse, on peut aussi échanger via Face (profil Nico Huchet page Bionicohand). A bientôt j’espère; Nico

  2. roehrich dit :

    bonjour Nico, je te soutient, c’est bon d’aller dans le sens du coeur.
    et justement, connais-tu l’association de Amma, la sainte indienne ( ou dèesse incarnée pour ses plus fan collaborateurs) ?
    cette association gère des millions de dollars sur tous les continents dans la constructions de projets sociaux, santé, educations, logements par exemple.
    en t’associant à elle, vous pouvez peu-etre trouver une entente.
    car beaucoup de pauvre de par le monde aurait besoin de prothèses, et Amma oeuvre à les soutenir.
    voici son site français.
    http://www.etw-france.org/embracing-the-world/recherche/
    Depuis 1998, AIMS et les autres institutions médicales d’Embracing the World ont fourni l’équivalent de 60 millions de dollars en soins médicaux gratuits, et plus de 2 millions de patients ont été suivis entièrement gratuitement.

    1. bionicohand dit :

      Bonjour et désolé pour le délai…:-)
      Oui, je connais Amma, elle m’a même déja pris dans ses bras, j’étais sur Paris pour autre chose et puis j’avais eu l’occasion de passer la nuit là-bas.
      Cette fondation correspond tout à fais à notre engagement, tu aurais des personnes que je peux contacter directement?
      Merci pour le message!
      Nico

  3. Coindet Nicolas dit :

    Bonjour Nicolas, je ne pense pas que tu te souvienne de moi, j’étais à Lille avec toi lorsque tu as eu ton accident. Je me suis souvent demandé ce que tu avais fait après ton accident. C’est un peu par hasard (ouest France) Que j’ai découvert ta reconversion. Je suis impressionné de ton travail. Chapeau l’artiste ! Continue bien dans ta démarche et si jamais je pouvais t’être utile dans ton projet contact moi. a+
    Nantais Coindet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s