C’est quoi?

antithèse

myoelectric-prosthesis-7-638

Le projet Bionicohand consiste en la fabrication d’une prothèse d’avant-bras myo-électrique open source. En plus simple, la fabrication d’une main bionique pour amputé.

Une prothèse étant constitué de plusieurs éléments, le projet regroupe des compétences techniques allant de la mécanique à la prothétique. Partant de l’expérience utilisateur (Nicolas Huchet), le projet a fédéré des volontaires autour de la personne handicapé qui a été initié à la fabrication digitale et à l’open source dans un fablab. L’objectif est de documenter les étapes de fabrication et rendre la prothèse accessible au plus grand nombre.

Il ne s’agit donc pas d’un produit high-tech conçu par des ingénieurs, mais d’un projet low-tech vu par des makers, soit, faire au mieux et pas cher.

La première étape a été de prouver par le faire, c’est à dire, créer une réplique de prothèse en utilisant des technologies open source et accessibles. Le coût est divisé par 100,  mais la prothèse quasi inutilisable car trop fragile. Voici son fonctionnement aujourd’hui réalisable dès 12 ans:

Les différents prototypes que nous avons fabriqué proviennent de projets open source (InMoov, Open Bionics, Hackberry) et on permis de réaliser qu’une prothèse imprimée en plastique 3D n’est pas une solution durable actuellement (09/17). En aparté, elle se révèle un excellent projet éducatif d’initiation à la fabrication digitale pour les amateurs.

En juin 2017, une nouvelle petite équipe de bénévoles se constitue et repars de 0. Nous allons concevoir une main en commençant par la partie mécanique. Grâce à l’expérience acquise, un premier cahier des charges simple est constitué, la main doit être:

  • Robuste
  • Légère
  • Facile à utiliser
  • Jolie

La main que nous  réalisons sera au carrefour entre le high et low-tech, c’est à dire un mélange entre technologie de pointe et DIY en y impliquant lycées, fablabs, universités, industries, start-ups, économie sociale et solidaire….

….et deux mains, c’est sur, une prothèse ne coûte plus un bras!

jacques-faure.jpg

Merci à Jacques Faure pour les illustrations.

 

Publicités